La route, rail pont Kinshasa – Brazzaville : Priorité de l’Africa investment Forum 2019

Depuis le lundi 11 novembre se tient à Johannesburg l’Africa Investment Forum (AIF). A cet effet, le Pont entre Kinshasa et Brazzaville fait partie des projets principaux ayant retenu l’attention des investisseurs au 1er jour. Le Forum se tient jusqu’au 13 novembre et il était déjà annoncé en fin de la première journée ; un engagement total de 67 milliards de dollars soit plus de 33 500 milliards de FCFA. Le Congo était représenté par le Ministre d’Etat, ministre des grands travaux, Jean Jacques BOUYA.

 

Africa Investment Forum 2019 : 2ème Edition

L’Africa Investment Forum est un marché transactionnel innovant et multipartite conçu par la Banque africaine de développement, qui vise à mobiliser des capitaux, à faire avancer les projets au stade bancable et à accélérer la clôture financière des transactions. La cérémonie d’ouverture de l’Africa Investment Forum 2019 a vu la présence du président Cyril Ramaphosa de l’Afrique du sud, pays d’organisation. La présence du président du Ghana, Nana Akufo Addo; le président rwandais Paul Kagame; et le Premier ministre du Mozambique, Agostinho do Rosario.

En effet, cette édition 2019 se concentre essentiellement sur les projets d’infrastructures, l’énergie, les technologies de l’information et l’agrobusiness. L’Africa Investment Forum se présente comme la plateforme de concrétisation de l’intégration africaine. En ce sens la Banque Africaine de Développement veut activement jouer son rôle de catalyseur financier. Dans le même élan de mobilisation, il faut noter la récente augmentation de 125% du Capital de cette institution financière. Capital qui passe de 93 à 208 milliards de dollars. Plus de 2080 délégués de plus de 100 pays étaient présents. On compte à Johannesburg 61 représentations non africaines.

Le Premier ministre de la province du Gauteng, David Makhura; Tito Mboweni, ministre des Finances et gouverneur de la Banque africaine de développement pour l’Afrique du Sud; Dr. Nkosazana Dlamini Zuma, Ministre de la gouvernance coopérative et des affaires traditionnelles et Ibrahim Mayaki représentant le président de la Commission de l’Union africaine. Le ministre tanzanien Philip Mpango; Le ministre Jean Jacques Bouya de la République du Congo; M. Vital Kamerhe de la République démocratique du Congo figuraient parmi les délégués de haut niveau qui ont pris part à la cérémonie d’ouverture. Les gouverneurs exécutifs du Nigéria, notamment Kayade Fayemi de l’État d’Ekiti; Okezie Ikpeazu de l’État d’Abia et Adulrahman Abdurazaq de l’État de Kwara.

 

Des déclarations fortes lors de l’Africa Investment Forum :

  • «Le temps est venu d’agir rapidement pour libérer notre potentiel… En effet, notre continent est prêt à investir, mais il est surtout riche en énormes opportunités rentables», a déclaré le président Ramaphosa dans son discours, en exhortant les investisseurs à aller au-delà des promesses.
  • «En tant que communauté d’investisseurs, votre présence ici témoigne de votre volonté indéfectible de nous aider et de nous aider à réussir. Je vous invite donc à nous rejoindre alors que nous lançons le flambeau du progrès sur toutes les frontières de ce grand continent, jusqu’à ce que la lumière du développement et de la prospérité économique éclaire chaque village africain, chaque ville africaine, chaque foyer africain.  » il a dit.
  • « De nombreux progrès ont été réalisés sur ces intérêts d’investissement », avec une équipe hautement dévouée de partenaires travaillant sans relâche pour accélérer la clôture financière des transactions » a déclaré le président de la Banque africaine de développement, Akinwuni Adesina.
  • «C’est une nouvelle Afrique plus confiante. Un continent maintenant conscient de sa place dans le monde et déterminé à devenir un paradis mondial pour les investissements. Et l’Afrique exploite les intérêts et les investissements des investisseurs. Bienvenue sur le Forum de l’investissement en Afrique, l’endroit idéal pour les investisseurs » a déclaré le président de la Banque africaine de développement, Akinwuni Adesina.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.