Accéder au meilleur de la télévision avec Startimes

Startimes Médias Congo a lancé à Brazzaville ses activités commerciales pour permettre aux congolais d’accéder à la télévision satellitaire. 

 

La firme chinoise Startimes a lancé depuis le 28 octobre 2016 ses activités commerciales en République du Congo. Elle a répondu présente à l’appel des congolais qui depuis rêvent depuis accéder à la télévision satellitaire a des couts accessible. Cette entreprise s’installe dans le pays pour satisfaire à tous les téléspectateurs. Les amoureux du football, du cinéma, des séries télévisées, de l’actualité seront tous satisfaits. Aussi, les amoureux de la musique et des séries de jeunesses ne sont pas resté au bord de la route.

 

En effet, cette plateforme de diffusion propose aux congolailais un panel de programmes et d’émissions dénomé « bouquets Startimes ». son accès est rendu possible grâce

 

A cet effet, indique le communiqué, la société chinoise propose un ensemble d’émissions et de programmes appelé «bouquets Startimes». L’accès à ces bouquets est possible grâce au nouveau type de décodeur conçu pour répondre et résister aux conditions climatiques des pays tropicaux. Il permet de capter une diversité de chaînes TV, parmi lesquelles «LCI», «TRACE AFRICA», «TF1», «CN», et «ANIMAUX».

Le kit d’abonnement, a-t-on appris, comprend ce décodeur de type DTH haute définition, incluant une parabole. Cet équipement est accessible au prix de 10.000 FCFA. Il est accompagné de deux bouquets principaux. Il s’agit du « bouquet SMART» doté de plus de 70 chaînes à 4.500 FCFA le mois et du «bouquet SUPER» pourvu de plus de 100 chaînes à 9.000 FCFA le mois. A travers ces prix et produits accessibles aux consommateurs, Startimes Médias Congo veut œuvrer à la popularisation de la télévision satellitaire au Congo, a-t-on appris.

Selon le communiqué de presse, Startimes Médias Congo est un opérateur spécialisé dans la télédistribution ou la commercialisation des chaînes de télévision satellitaire. Filiale du groupe Startimes, un important groupe de média international basé dans la zone de Développement Economique et Technologique de Pékin en Chine, la société Startimes Médias Congo s’est implantée au Congo depuis janvier 2014, suite à la signature d’une convention, le 21 décembre 2013, avec le gouvernement congolais représenté par le président du Conseil Supérieur de la Liberté de Communication (CSLC), M. Philippe Mvouo.

Fondé en 1988, le groupe Startimes a été couronné comme la 11èmeentreprise chinoise la plus prometteuse par le magazine «Forbes». Plate forme de diffusion, ce groupe émet depuis Pékin, l’Europe, le Nigéria et l’Afrique du Sud. Plusieurs langues lui permettent de jouir d’une certaine audience à travers le monde, parmi lesquelles le français, l’anglais, le chinois, le portugais et les langues locales comme le swahili et le haoussa.

A titre d’illustration de cette audience, son programme sur le football européen est en train de renforcer cette notoriété. En effet, indique le communiqué, Startimes détient actuellement les droits de diffusion sur le continent africain de la Bundesliga (Allemagne), de la Ligue 1 française et de la Calcio (Italie).

La vision du groupe, précise-t-on, est de devenir un important consortium international de médias et un opérateur de premier choix dans le domaine de la télédistribution à travers le monde et particulièrement en Afrique. Aujourd’hui, Startimes assure une couverture TV satellitaire et numérique à plus de 8 millions de foyers et compte atteindre 30 millions d’ici à 2018.

En Afrique, ce groupe est présent dans une trentaine de pays, y exploitant plus de 200 points de vente et 3000 magasins, utilisant plus de 5000 distributeurs. Il y a créé indirectement plus de 100.000 emplois. Actuellement, il y compte plus de 4000 employés directs, soit 85% de personnes originaires de ce continent.

Startimes s’est déjà implanté au Rwanda, au Nigéria, au Kenya, en Ouganda, en Tanzanie, au Malawi, au Mozambique, en Guinée, au Madagascar, au Burundi, en République Centrafricaine (RCA) et en République Démocratique du Congo (RDC). Actuellement, il amorce son implantation au Cameroun et en Côte d’Ivoire, indique le communiqué. (ACI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.