Brazzaville abrite la réunion des pays membre de la CEEAC dans le domaine des TIC

Du 22 au 24 novembre, Brazzaville accueil la réunion des pays membre de la communauté économique des Etats de l’Afrique Centrale. Celle-ci porte sur les questions des technologies de l’information et de la communication (TIC) en Afrique centrale. Léon Juste Ibombo a reçu à Brazzaville ce 21 une délégation de la CEEAC pour débattre des questions des TIC. Cette délégation est conduite par Andrés Edu Mba, secrétaire général adjoint et chef de département de l’intégration socio-culturelle de la CEEAC.

 

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre d’une visite d’échanges d’expérience avant la réunion qui va débuter ce 22 à Brazzaville. Durant ses trois jours d’échanges, les experts de la CEEAC vont débattre sur l’adoption de trois projets importants. Ses projets portent sur les TIC et sur la cyber sécurité. Aussi, le cadre réglementaire d’interconnexion transfrontalière des pays de la CEEAC sera d’actualité. Au cours de cette réunion, les experts vont préparer les textes sur lesquels travaillerons les ministres. Ses textes vont profiter aux populations de l’Afrique centrale sur les couts de communication.

« Les pays de la sous-région Afrique Centrale ont, chacun d’eux, des textes réglementaires au niveau local, la CEEAC en tant qu’institution qui doit animer tout ce qu’est communautaire, devrait envisager ce qui pourrait faciliter la communication entre les populations de la Communauté. Et la réunion de Brazzaville devrait analyser en profondeur les textes de chaque Etat membre, afin de produire, au finish, des textes qui vont régir le secteur des Télécommunications et des TIC au niveau de la Communauté » avait déclaré Andres Edu.

Interrogé par nos confrères de 242infosnet sur l’entretient avec le ministre des Postes et Télécommunication, Andres était claire.

«Je suis venu représenter la Communauté économique des Etats de l’Afrique Centrale à cette réunion des experts. Au cours de celle-ci, nous allons légaliser les textes qui vont nous permettre de fonctionner au niveau de la communication dans les Etats de notre sous-région. Cette réunion va profiter aux populations de nos pays en termes de coûts de communications. Nous allons donc approuver les textes qui nous faciliteront l’interconnexion entre nos Etats. Nous avons pour cela voulu rendre une visite de courtoisie au ministre en charge des Postes et télécommunications pour qu’il nous facilite le travail comme le Congo l’a toujours fait pour la CEEAC conformément aux textes en vigueur.»

Prenant la parole à son tour, le ministre congolais des Postes et Télécommunications avait lors de cette rencontre donné son opinion.  Pour lui, il sera question pour les ministres des télécommunications des Etats de la CEEAC de légaliser les textes. Ses textes permettront la gestion de la télécommunication dans les pays de la zone.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.