Insécurité : le phénomène bébés Noirs- un calvaire pour les Congolais

Au Congo Brazzaville, règne depuis un long moment une grande insécurité. Les perturbateurs de cette sécurité nationale sont des jeunes congolais délinquants qui son connu au nom de bébés noirs.

Les bébés noirs ont semé le désordre au match Congo-Egypte

Lors du match opposant l’Equipe nationale congolaise aux pharaons d’Egypte, les bébés noirs ont faits leur show. Durant ce match, les spectateurs présents au stade n’ont pas pu suivre à 100% le match comptant pour les éliminatoires du mondial 2018. Pour cause, ils ont été perturbés par les agitations des bébés noirs qui ravisaient et frappaient certains spectateurs. A l’entrée du stade de la concorde de kintélé, j’ai pu assister à un spectacle entre bébé noir et policiers. Ce jeune courait vers nous et la police derrière lui, subitement en face de nous il sort une scie menuisier qu’il jette à terre. On s’est tous mis à sa poursuite, mais il était plus vite qu’Usain Bolt et s’est sauvé en faisant le mur du stade. Stupéfait du spectacle, j’ai oublié que je disposais d’un appareil photo numérique pour prendre les images.

 

A l’intérieur du stade, ce fut encore le pire, spectacle ici et là tout le monde était perturbé de ce désordre. A l’intérieur au moins, la police nation, la garde républicaine ont bénéficié de l’aide des spectateurs pour arrêter une dizaine de ses malfrats. On ne sait pas ce que ces jeunes veulent réellement. Pourtant le football uni les peuples dans la paix, mais le 9 octobre, ce fut le contraire. La majorité des spectateurs ont vidé les lieux 30 minutes avant la fin de la défaite congolaise par crainte

Jeunes, adultes, filles comme garçon, fonctionnaire ou non, politiciens, militaires et autres, personne n’est épargné par ses bébés noirs. Ils agressent, violent, volent et tuent tous ceux qu’ils trouvent sur leur chemin. Ce nom n’est en effet pas nouveau ou étrange dans les oreilles des congolais. Car, ils savent que depuis des années leur sécurité est menacée par ces délinquants. Les victimes de ses fouteurs de troublent se compte en centaines, des décès en dizaine.

 

En effet, depuis plusieurs années déjà, marché pendant la nuit au Congo est se mettre en insécurité total. Un soir je sortais d’une fête d’anniversaire, pendant mon retour la nuit j’ai été agressé par une bande de bébés noirs; à peine s’il avait 20 ans. Je pris le ciel car ce jour Dieu était avec moi. Ils ne m’ont pas brutalisé si ce n’est qu’un billet de 5 000f qu’ils mont ravit. Tous les jours, nous recevons des nouvelles sur les actes qu’ils ne cessent de perpétrer, tuer, violer, voler.

 

Ce phénomène qui prend une ampleur générale dans le pays, laisse croire que la sécurité des congolais est menacée si les précautions ne sont pas prises d’urgences. Dans toutes les villes du Congo et quartiers de Brazzaville les populations vivent une insécurité total. Pourtant ces jeunes, ont encore l’âge d’aller à l’école, sont utile pour le développement du pays, mais ils ont choisis un chemin qui ne peux les honorer. La force physique qu’ils ont pour frapper les citoyens, pourtant ils peuvent l’exploiter positivement (pour l’agriculture par exemple). Nous avons besoin des boxeurs, judoka, karatéka et autres pour mener haut le sport congolais.

 

Chacun doit prendre sa responsabilité dans ce problème, les parents, la population, la police et les autorités compétentes; tout le monde est concerné. Malgré toutes les ordres donnée par le ministre de la justice et le procureur de la république, rien ne semble évoluer de façon positive. La situation ne fait que s’empirer minute après minute.

 

D’ailleurs, il Y a quelques jours, une jeune fille au nom de Netty vient d’être assassinée par ses malfaiteurs. Ce crime qui n’est pas une première par les bébés noirs laisse dire que la police ne joue pas son rôle. Elle ne protège pas la population comme le stipule leur mission. La police libère ses bandits après arrestation au lieu de les punir comme le dit la loi pour les empêcher à jamais de nuire à nouveau. Nous n’allons plus accepter que des citoyens soient tués tous les jours comme des mouches sans que les autorités et la police n’agissent efficacement.

Nous lançons un sos avec la dernière énergie aux autorités du pays de se mettre à la protection des citoyens et les mettre à l’abri du danger. Stop insécurité!!! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.