La SAPE en République du Congo et ses commandements

La sape est une activité incontournable de la culture moderne des congolais. Considéré par les sapeurs comme l’art de vivre et une religion, la sape est au sens  littéraire la Société des Ambianceurs et des Personnes Élégantes – SAPE. Elle regroupe en son sein plusieurs individus passionné par l’art de l’élégance vestimentaire.

 

Vêtements colorés, pas de danse, excentricité, courbettes, le sapeur fait son cinéma, mais…avec élégance ! Plus que la tenue, certes des plus recherchées, c’est l’allure qui compte et l’effet qu’elle produit sur un public ravi de cette exposition du beau

 

Son origine est très mal connu car d’aucun l’attribue au Congo Brazzaville et d’autre au Congo RDC. La sape fut alors une façon pour le congolais d’imiter le colonisateur en monopolisant son style vestimentaire, d’une part pour être intégré dans leur milieu, mais aussi d’autres part pour être chéri ou idolâtré par sa communauté d’origine. La sape est réellement devenu populaire à partir des années 1960 à Brazzaville avant de se développer dans les diasporas congolaises et ailleurs. A en croire l’histoire de la sape, l’inventeur du mot SAPE serait feu Christian Loubaki surnommé « l’enfant mystère ». il est le créateur de la première boutique d’habillement à Bacongo (1er Quartier de Brazzaville, capitale de la République du Congo), nommé la SAPERIE.

 

On trouve dans un film paru en 1986 « Black Mic-Mac » une scène montrant un concours de la sape à Paris dans la chanson proclamation de Stervos Niarcos et Papa Wemba, avec la participation de celui qu’on nomme Roi de la Sape Djo BALARD. La société des ambianceurs et des personnes élégantes est une sous culture qui a ses propres valeurs et normes. Cependant, certains perçoivent la sape comme une idéologie ou religion qu’ils appellent ‘KINTENDI’ et non une simple sous culture, d’autres par contre la perçoive comme l’un des principaux piliers actuel du mouvement. Le sapélogue Ben Moukacha Monama considère de sa part la sapologie comme un art, une culture et une science.

Malgré l’éventuelle les moyens modeste de certains sapeurs, ils réussissent à porter des accessoires et vêtements de grandes marques de luxe, qui coûtent des fortunes. On les reconnait par leur mode vestimentaire haut de gamme, leur comportement, le réglage couleur et surtout par leur DIATANCE. On dit dans le monde de la sape qu’il s’agit d’être capable de sacrifier parfois son propre niveau de vie pour paraître élégant, visible et être connut du public. Même certains hommes politique de la République du Congo suivent aussi les codes de la sape, mais sans le revendiquer. Bien s’habiller est alors un signe manifeste de prestige.

La SAPOLOGIE s’accompagne par des compétitions vestimentaires entre les pratiquants de la sape, moment durant lequel chaque adepte doit être capable de défendre avec des arguments et par un vocabulaire maîtrisé son style vestimentaire face aux concurrents. Au Congo, la sape est au centre de toutes les activités culturelles, car la sape unie les peuples dans la paix et la joie.

L’ampleur médiatique de la sape

La sape se fait de plus en plus connaitre dans les pays européens surtout en France et la Belgique où les  communautés des diaspora des deux Congo sont très dense. Cet ampleur autour de la sape est largement véhiculé par les médias internationaux qui s’emparent de cette culture. Un reportage diffusé sur la chaîne M6 en 2011 a grandement contribué a la diffusion de cette sous culture au public français. Des grandes personnalités tels que Maitre Gims qui a d’ailleurs remporté le premier prix aux victoires de la musique grâce a sa chanson ‘Sapé comme jamais’ et Stromae qui a choisis lors d’une des tournées de se faire habiller par un sapeur congolais ont grandement contribué à la promotion de la sape pendant ces deux dernières années.

Les événements de sapologie féminines organisées au Congo Brazzaville par le plus grand sapeur du monde en python et croco, Ahmed Isidore Cyriaque Yala et les émissions de télévision populaires telles Les Rois du Shopping dont le sapeur congolais Norbat De Paris sera le vainqueur de la première édition ont aussi contribué a la promotion de la sape. La sape est une science qui veut que le sapeur soit aussi quelqu’un qui est engagé et qui pense.

Le photographe Hector Mediavilla a d’ailleurs passés plusieurs années de sa vie à photographier les personnages phares de la SAPOLOGIE congolaise dans une série intitulé (SAPE : society of ambianceurs and elegant people). De cette œuvre du photographe, Alain Mabanckou ressortira que:

 « Si d’aucuns perçoivent la Sape comme un simple mouvement de jeunes Congolais qui s’habillent avec un luxe ostentatoire, il n’en reste pas moins qu’elle va au-delà d’une extravagance gratuite. Elle est, d’après les Sapeurs, une esthétique corporelle, une autre manière de concevoir le monde – et, dans une certaine mesure, une revendication sociale d’une jeunesse en quête de repères. Le corps devient alors l’expression d’un art de vivre. »

 

Les dix commandements de la SAPE :

Comme toute société qui se respecte, la sape a aussi ses commandements qu’il faille respecter pour être accepter comme sapeur, sapologue, sapophile,… ces commandement résument leurs valeurs et régissent leurs comportements.

  1. Commandement : Tu saperas sur terre avec les humains et au ciel avec ton Dieu créateur.
  2. Commandement  : Tu materas les ngayas (ceux qui ne connaissent pas), les nbéndés (ignorants), les tindongos (les parleurs sans but) sur terre, sous terre, en mer et dans les cieux.
  3. Commandement : Tu honoreras la SAPOLOGIE en tout lieu.
  4. Commandement : Les voies de la SAPOLOGIE sont impénétrables à tout SAPELOGUE ne connaissant pas la règle de trois, la trilogie des couleurs achevées et inachevées.
  5. Commandement : Tu ne céderas pas.
  6. Commandement : Tu adopteras une hygiène vestimentaire et corporelle très rigoureuse.
  7. Commandement : Tu ne seras ni tribaliste, ni nationaliste, ni raciste, ni discriminatoire.
  8. Commandement : Tu ne seras pas violent, ni insolent.
  9. Commandement : Tu obéiras aux préceptes de civilité des sapelogues et au respect des anciens.
  10. Commandement : De par ta prière et tes 10 commandements, toi sapologue, tu coloniseras les peuples sapephobes.

Ce qu’on reproche parfois aux adeptes de la sape

Les sapeurs sont critiqués dans la communauté congolaise, car on leurs reproches d’être déconnecté de la réalité du pays. Le culte du vêtement pratiqué par les sapeurs semble alors abusive au vue de leur situation familiale souvent médiocre. Ils se font plaisirs en dépensant des sommes importantes pour s’acheter les vêtements dans une société qui a biens d’autres difficultés de nécessité existencielle. Leurs sont reprocher aussi l’orgueil, extravagance qui également peuvent être une critique interne des sapeurs plus modestes a l’égard des autres sapeurs plus colorés. le non respect des commandements de la sape est aussi un reproche a certains adeptes de la sape

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.